RADIOALUMNI.CA

CANADIAN EPICS IN RADIOCOMMUNICATION

ALUMNI WHO LIVED THE ADVENTURE OF RADIO

WIRELESS TELEGRAPHISTS  -  SPARKS  -  RADIO PIONEERS

RADIO OPERATORS  -  RADIO TECHNICIANS

RADIO TECHNOLOGISTS  -  RADIO ENGINEERS

RADIO INSPECTORS  -  SPECTRUM MANAGERS

ÉPOPÉES CANADIENNES EN RADIOCOMMUNICATION

LES ANCIENS QUI ONT VÉCU L'AVENTURE DE LA RADIO

TÉLÉGRAPHISTES SANS FIL  -  PIONNIERS DE LA RADIO

OPÉRATEURS RADIO  -  TECHNICIENS RADIO

TECHNOLOGUES RADIO  -  INGÉNIEURS RADIO

INSPECTEURS RADIO  -  GESTIONNAIRES DU SPECTRE

Home Page

Page d'accueil

What's New ?

Quoi de neuf ?

Main Menu

Menu Principal

Roll Call

Appel nominal

Timeline

Chronologie

Topics

Sujets

Documents

Documents

Contact Us

Nous rejoindre

 

Gestion du spectre - Du début aux années 1990 par Laval Desbiens

Retour à l'index      1 de 9      Page suivante     

  

Introduction

Du sémaphore au satellite

La gestion canadienne du spectre des fréquences radio électriques au cours des ans.

 

Préparée pour Le bureau régional, Spectre Industrie Canada, Montréal par Laval Desbiens, Mai 2003

et adapté pour le web Avril 2004

 

Sémaphore nom masculin

 

1. Poste de signalisation établi sur une côte pour communiquer par signaux optiques avec les navires en vue. (Larousse)

 

On ne sait trop quand cela a débuté mais les tambours et autres appareils bruyants ainsi que les signaux de fumée ont été certainement les premiers outils de communication à longue portée.

 

Dans les années 1700, un amiral de la Marine anglaise a inventé une façon de communiquer entre les navires au moyen de drapeaux. En Europe, on trouve des lieux historiques illustrant l'usage du sémaphore pour la communication entre points fixes, la photo de gauche montrant un télégraphe Chappe sur la ligne Paris-Strasbourg. Claude Chappe développa le système dans les années 1790.

 

Plus tard vint l'invention de l'électricité et l'établissement de liaisons par fils, Samuel B. Morse suggérant le code morse en 1838.

 

Et s'ensuivit: télégraphie terrestre, télégraphie Morse, téléphonie, radiotélégraphie, radiotéléphonie, radiodiffusion, télévision, A citizen band ( ou CiBi., bande de fréquences publiques, bande publique) radioguidage, radar, téléphone cellulaire, messagerie électronique, courrier électronique, annuaire électronique, sondes radio, et satellite de communications ainsi qu'une foule d'autres applications et utilités impossible autrement que par le biais du spectre des fréquences radioélectriques.

 

Voici donc dans les pages suivantes quelques bornes de la gestion du spectre des fréquences radioélectriques au Québec et au Canada !.

Gestion du spectre - Du début aux années 1990 par Laval Desbiens

Retour à l'index      1 de 9      Page suivante        

 

 

Home Page

Page d'accueil

What's New ?

Quoi de neuf ?

Main Menu

Menu Principal

Roll Call

Appel nominal

Timeline

Chronologie

Topics

Sujets

Documents

Documents

Contact Us

Nous rejoindre