RadioSpectrum.CA

RADIO OPERATORS  -  SPARKS  -  RADIO TECHNICIANS

RADIO TECHNOLOGISTS  -  RADIO ENGINEERS

RADIO INSPECTORS  -  SPECTRUM MANAGERS

SpectreRadio.CA

OPÉRATEURS RADIO  -  TECHNICIENS RADIO

TECHNOLOGUES RADIO  -  INGÉNIEURS RADIO

INSPECTEURS RADIO  -  GESTIONNAIRES DU SPECTRE

              

 
 
 

Don Matthews

 

 

Passed Away in 2012 - Scroll Down for Obituary  

Décès en 2012 - Avis de décès au bas de la page  

 

(French text follows English text  -  Texte en français suit le texte en anglais)

 

Reminiscences of a Radio Inspector


After graduation from high school in 1953, I went to Memorial University, intending to become a teacher. However, one month as a student teacher at the old "model school" at the bottom of Long's Hill in St. John's discouraged me from pursuing that career!

I was interested in wireless, and attended the vocational institute the next year. It was located in an old Navy building, but there were benefits ... all you could drink for one buck!

On the way to my first job on Sable Island, I was up in the radio shack talking to Archie Roberts, the ship's operator. It was the memorable night the Andrea Doria and the Stockholm collided.

Also on Sable Island were Gerry Smith, who later became an inspector in Ottawa, retiring after47 years; and John Palmer, who retired last year. We had little free time because with only three operators we never got a day off.

Next I went to work at Cabot Tower on Signal Hill for a year. During this time, I married Lorraine. We were married three months when I was transferred to Cape Race, where the Department of Transport (DOT) supplied only the bare essentials. The roads were blocked from December to April, so our bulk supplies had to last five months. We had no freezer to store meat, so I had to learn to hunt my own, snaring rabbits and a few birds, supplemented by local lamb. To this day, neither Lorraine nor I can eat lamb or rabbit.

While Lorraine was staying with her mother awaiting the birth of our first son, I decided to surprise her by painting the place. There was only white paint available, so I added some red lighthouse paint at the lightkeeper's suggestion. Lorraine almost fainted when she saw the deep red walls...

After Cape Race I was transferred to Gander for four years. Lorraine was in seventh heaven. The first thing she did was to get her driver's licence. Gander was busy - eight hours straight with earphones on. For a change of pace, I went on the northern supply route on the John A. MacDonald. The operators and helicopter pilots worked closely together for communications and weather reports. I visited Inuit villages and saw polar bears and musk oxen. To reach Alert, we had to sail through a narrow strait called Hell's Gates. I still have my certificate to prove I crossed the Arctic circle.

After Gander I moved to Sydney, where I completed a course from the Radio College of Canada, and passed the exams for the Radio Inspection Branch at the DOT. In 1968, I was transferred back to St. John's to the Coast Guard station. By this time, my family of four children wanted to settle down. I got the message when my oldest son tore up a letter offering me another transfer!

Their travelling days were over, but not mine. As an inspector I travelled around Newfoundland and Labrador, and later joined the John Cabot, visiting several cities in the US and the Bahamas. After a year, I returned home to DOC, where I remained until retirement on September 6, 1991.

 

Obituary  -  Avis de décès

Don Matthews

1937 - 2012

 

Passed peacefully away at the Health Science Center on Wednesday, January 18, 2012 at the age of 75 in the presence of his family.

 

Formerly of Brownsdale, Trinity Bay and currently residing in St. John’s. Survived by his wife Lorraine (Austin) and leaving her with 54 years of happy memories. Cherishing his life, are their four children: Don (Sharon), Raymond (Arlene), Glenys (Shawn) and Carolyn; his grandchildren who provided him with much joy: Jamie, Jennifer, Michael, Tim, Robyn, Daniel, Erin, Alex and Cassandra; his great-grandchildren who he thought the world of and enjoyed their antics: Julia and Brooklyn. Predeceased by his mom and dad and sister Elsie, and survived by sisters Olive and Marion. He will be sadly missed by his many nieces and nephews.

 

Don retired from the Federal Government after working 35 years as a radio operator and inspector on land and sea. He was blessed with 20 years of happy retirement and enjoyed his many trips down south among his good friends.

 

Remembered for his sharp wit and sense of humor as well as his generosity to all.

 

 

 

Souvenirs d'un Inspecteur Radio


Une fois mes études secondaires terminées en 1953, je me suis inscrit à la Memorial University dans l'intention de devenir professeur. Toutefois, il a suffi d'un mois de cours  à la vieille «école expérimentale» située en bas de la colline Long à St. John's pour me détourner de cette carrière!

Les communications sans fil m'intéressaient, de sorte que je me suis inscrit à l'école professionnelle l'année suivante. L'école était logée dans un bâtiment de la Marine qui était vieux, mais comportait cependant des avantages... c'est incroyable tout ce que vous pouviez y boire pour un dollar!

En route vers mon premier lieu d'affectation à l' île de Sable, j'étais en haut au poste d'opérateur radio m'entretenant avec Archie Roberts, l'exploitant du navire. C'était la nuit mémorable où le Andrea Doria et le Stockholm sont entrés en collision.

Il y avait également sur l'île de Sable Gerry Smith, qui devint plus tard inspecteur, à Ottawa, et a pris sa retraite après 47 ans de service; et John Palmer, qui a lui aussi pris sa retraite l'an passé. Comme nous n'étions que trois opérateurs, nous avions peu de temps libre et n'avions jamais de journée de congé.

Je suis ensuite allé travailler à la tour Cabot à Signal Hill pendant un an. C'est à cette époque que j'ai épousé Lorraine. Trois mois après notre mariage, j'ai été muté à Cape Race, où le ministère des Transports (MDT) ne fournissait que le strict nécessaire. Les routes étaient impraticables de décembre à avril; nos fournitures en vrac devaient par conséquent durer cinq mois. Nous n'avions pas de congélateur pour conserver la viande de sorte que j'ai dû apprendre à chasser; c'est ainsi que j'ai pris au piège des lièvres et quelques oiseaux; de l'agneau local venait compléter le menu. Depuis lors, ni Lorraine ni moi n'avons encore pu avaler une bouchée d'agneau ou de lièvre.

Alors que Lorraine demeurait avec sa mère en attendant la naissance de notre premier fils, j'ai décidé de repeindre l'appartement pour lui faire une surprise. Je n'avais que de la peinture blanche sous la main; j'ai donc ajouté de la peinture rouge qui servait à peindre les phares, à la suggestion du gardien. Lorraine s'est presque évanouie à la vue des murs rouge foncé...

Après mon affectation à Cape Race, j'ai été muté à Gander où je suis demeuré quatre ans. Lorraine était au septième ciel. La première chose qu'elle a fait fut de passer son permis de conduire. Le travail ne manquait pas à Gander, de sorte que je devais passer huit heures consécutives avec les écouteurs sur les oreilles. Question de changer de rythme, je fus ensuite affecté à l'itinéraire de ravitaillement du Nord sur le John A. MacDonald. Les opérateurs et les pilotes d'hélicoptère travaillaient en étroite collaboration pour les fins des communications et des bulletins météo. J'ai visité des villages Inuit et j'ai pu admirer des ours polaires et des boeufs musqués. Pour nous rendre à Alert, nous devions passer par un petit détroit appelé Hell's Gates. J'ai encore mon certificat attestant que j' ai franchi le cercle polaire arctique.

Quittant Gander, je me suis installé à Sydney où j'ai suivi un cours dispensé par le Collège canadien de la radio et j'ai passé les examens pour la Direction de l'inspection radio au MDT. En 1968, je suis revenu à St. John's pour y être affecté à la station de la Garde côtière. Ma famille de quatre enfants voulait alors plus de stabilité. J'ai saisi le message lorsque mon fils aîné a déchiré une lettre dans laquelle on m'offrait une autre mutation! La vie nomade de ma famille était terminée, mais pas la mienne. En ma qualité d'inspecteur, j'ai en effet parcouru Terre-Neuve et le Labrador, pour ensuite être affecté sur le John Cabot, visitant plusieurs villes des États-Unis et des Bahamas. Un an plus tard, je suis revenu chez moi au MDC où j'ai travaillé jusqu'à mon départ pour la retraite le 6 septembre 1991.

 

Related Links

1981 - Offshore radio safety inspection: A "first" for DOC inspectors

1981 - L'inspection au large des côtes: une première pour les inspecteurs du ministère